Littérature

Chronique “LE LIREZ-VOUS” ? L’éternel fiancé

15 octobre 2021

Aujourd’hui, je vous présente ma 33ème chronique littérature avec mon avis, suivi de la lecture d’un extrait choisi ! 

Il s’agit du roman L’éternel fiancéd’Agnès Desarthe aux Editions de l’Olivier.

Résumé de l’éditeur 

 

A quoi ressemble une vie ?

Pour la narratrice, à une déclaration d’amour entre deux enfants de quatre ans, pendant une classe de musique.

Ou à leur rencontre en plein hiver, quarante ans plus tard, dans une rue de Paris.

On pourrait aussi évoquer un rock’n’roll acrobatique, la mort d’une mère, une exposition d’art contemporain, un mariage pour rire, une journée d’été à la campagne ou la vie secrète d’un gigolo.

Ces scènes – et bien d’autres encore – sont les images où viennent s’inscrire les moments d’une existence qui, sans eux, serait irrévocablement vouée à l’oubli.

Car tout ce qui n’est pas écrit disparaît.

Conjurer l’oubli : tel nous apparaît l’un des sens de ce roman animé d’une extraordinaire vitalité, alternant chutes et rebonds, effondrements et triomphes, mélancolie et exaltation.

OEuvre majeure d’une romancière passionnée par l’invention des formes, L’Eternel Fiancéconfirme son exceptionnel talent : celui d’une auteure qui a juré de nous émerveiller – et de nous inquiéter – en proposant à notre regard un monde en perpétuel désaccord.

Ma chronique par ici :

Il était une fois… 2019