Education

Laura, une maman de Princesse qui en a !

5 mars 2019

Elle est américaine, aventurière, ambitieuse, baroudeuse, mère d’un petit garçon et d’une petite fille, entrepreneuse, joueuse…mais avant tout, Laura est super engagée.

Et son nouveau bébé , Pourquoi Princesse” , a les quenottes longues et l’ambition féroce : changer le monde ! Oui messieurs dames, rien de moins ! Et pourquoi pas ma foi ? 😉

Le méchant à combattre ? L’injustice. Pourquoi une petite fille ne pourrait-elle pas porter un tee-shirt avec des voitures de courses qui frétillent ? Un petit garçon jouer au poupons tout ronds ? Une petite fille voir la vie en bleu ? Un petit garçon avoir comme super-héroïne une princesse mega-maline ?

Son plan d’action ? Créer, dans le quotidien de nos petits chérubins, un monde parallèle et alternatif. Un univers de jeux, d’habits, de livres, d’accessoires, de positivité et de possibilités.

Sans limite, le jeu est bien plus malicieux, les rêves et les ambitions bien plus audacieux.

Alors comme son projet me titillait, j’ai voulu en savoir plus, je l’ai donc interviewée !

Bonjour Laura ! Quelle maman princesse es-tu ?

En tout cas, tout sauf une princesse justement ! (rires) Je suis carrément une maman garçon manqué. Enjouée, ouverte d’esprit, qui croque la vie à pleines dents. Simplement à l’aise et bien dans ma peau en tant que femme. Et je crois que c’est çà la féminité.

A droite, en t-shirt ensoleillé, Laura Drewett, notre maman super cool, adepte de bêtises en tout genre, enjouée et un poil têtue; à gauche, en t-shirt rayé, sa compère co-fondatrice Murielle Sitruk, Crédit photo : Charlotte Cohen

 

A quel(le) prince(sse)/héro(ïne)s connu(e) aimerais-tu ressembler

Alors sans hésiter, pour le prince, c’est Martin Luther King. Ce visionnaire a quand même TOUT sacrifié dans sa propre vie pour que le monde soit plus juste pour les autres.. Il a eu le courage de combattre tous les obstacles. J’ai écrit un rapport sur lui pendant mes études. Travailler sur sa vie m’a émue aux larmes.

Et niveau princesse, avant ce projet, à vrai dire, aussi bizarre que cela puisse paraître, je n’en avais pas ! Le projet m’a justement permis de rencontrer des femmes formidables et inspirantes…Une de mes héroïnes contemporaines, c’est Dorine Bourneton , championne de voltige handicapée. Devenue paraplégique après un crash à 16 ans, elle a décidé qu’envers et contre tous, elle serait pilote. Elle a lutté, encore et encore jusqu’à l’amendement d’une loi ! Après avoir réussi à la faire modifier, elle est devenue pilote de voltige. C’est une vraie force de la nature, d’une grâce…et d’une humilité… !

Quel méchant cherches-tu à combattre

Le grand méchant loup pour moi c’est l’injustice. Les personnes fermées d’esprit qui dégagent une énergie négative. Je ne supporte pas quand les gens sont jugés sur des aspects de leur être qu’ils ne peuvent pas changer. (genre, couleur de peau, nationalité, ethnie, classe sociale, orientation sexuelle).

Qu’est ce qui, quand tu étais petite fille, t’a donné envie de mordre, de hurler, de te révolter ? 

Ah ah ! Quand on m’obligeait à faire quelque chose sans me donner de raison. Ça me rendait folle ! Quand quelqu’un me disait « toi, t’es une fille, tu peux pas faire ça », évidemment, j’avais envie de le faire.(rires) Je ne supporte pas d’être « empêchée ». Ma devise : EAT LIFE  (croquez la vie à pleines dents)

Comment concrètement, dans l’éducation au quotidien de ton petit garçon Ulysses (et de sa grande soeur Camille), tu essayes de lutter contre les injustices du genre ? 

1 – En ayant bien conscience, que les premiers modèles, c’est NOUS, les parents.

Donc par exemple, c’est mon mari (qui est hyper présent en tant que papa) qui fait la cuisine; on partage les tâches ménagères. Il me soutient énormément dans mon projet POURQUOI PRINCESSE. Je me déplace beaucoup, il prend donc le relais auprès des enfants en mon absence.

2 – Il n’y a RIEN dans les jouets qui soit uniquement pour les filles ou uniquement pour les garçons.

Dans la maison, on a un « coin déguisement » dans lequel on trouve : princesses, pompiers, médecins, pilotes. Pareil pour les poupons et les poupées. Depuis qu’ils sont bébés, mes enfants peuvent vraiment TOUT choisir. Je ne veux pas catégoriser les jouets. Mais j’ai bien conscience qu’en grandissant, ce sera plus difficile…Pour l’instant par exemple, Ulysses qui a 2 ans, adooore jouer au poupon et à la poussette, aime passer le balai, tout ranger, mais aussi jouer au ballonou à la batterie. Sa soeur, elle, est fan de voitures …et de princesses…!

(Ca à l’air de t’embêter…)

(Ah ah non non pas du tout ! Qu’on soit bien d’accord, je ne suis pas CONTRE les princesses hein ? (rires) Elles représentent la magie, l’imagination, la beauté, la fantaisie… mais je suis CONTRE le fait que ce soit la seule proposition.)

3 – Je fais participer mes enfants à la vie de famille

Ils nous aident tous les deux à la maison. Ils vident le lave vaisselle, passent le balai, rangent leur jouet, coupent des légumes, font la cuisine, mettent la table. Ça les responsabilise ! Et puis, pas de discrimination dans les tâches à réaliser !

4 – Dans le choix des livres, des films, de bandes-dessinées, je fais attention à leur montrer plein de modèles féminins.

Pas de pitié contre les inégalités ! Crédit photo : Charlotte Cohen

Egalité homme/femme. Princesse optimiste ou Princesse pessimiste ?

OPTIMISTE !! Bon…ça c’est mon côté américain aussi. (rires) Je vais vous citer Whitney Houston tiens… : « I believe the children are our future ». Même si il m’arrive d’être déçue par l’attitude de certains adultes ou ados, j’ai vraiment l’impression que les enfants et les millenials qui deviennent parents ont envie de faire changer les choses. Ils ont conscience que l’influence des stéréotypes de genre sont trop importants. Et que tout se joue entre 0 et 4 ans. Chaque remarque compte et peut limiter en tant qu’adultes plus tard. 

Toute princesse a un super-pouvoir. Quel est le tien ?

Mon super pouvoir ? C’est de CROIRE ! Croire que je peux réaliser mes rêves. Ne pas avoir peur. Profiter et saisir chaque opportunité !

Dream big…Rêve ta vie en grand…Crédit photo : Charlotte Cohen

 

Et pour finir, quel rêve de princesse pour « Pourquoi Princesse » ? 

Notre rêve c’est tout simplement changer le monde ! On veut créer un monde où tous les enfants peuvent s’épanouir et peuvent atteindre leur potentiel maximum.

J’ai plusieurs souhaits pour ce bébé :

  • Faire évoluer la gamme garçons. On a commencé par un kit pour les filles, mais on ne va pas s’arrêter là 😉
  • Créer un mouvement, une communauté. On veut mettre en place un espace où parents et enfants peuvent parler de stéréotypes sans jugement avec des ateliers de sensibilisation, un blog etc. On veut réellement provoquer une pensée critique sur le rôle des stéréotypes sur l’avenir des enfants.
  • Penser une offre alternative à ce qui existe pour les enfants aujourd’hui. On commence avec des KITS mais ensuite, on développera une vraie ligne.

    Kit « Je peux être pilote » : un t-shirt, un magazine coloré aux figures inspirantes, des tatouages, un écusson brodé, 2 autocollants « Pourquoi Princesse ». Un maître mot : SKY IS THE LIMIT ! Crédit photo : Murielle Sitruk

POURQUOI PRINCESSE fait partie des finalistes du TROPHEE PERLE DE LAIT  de YOPLAIT

 

Vous avez jusqu’au 3 avril pour voter et soutenir ce beau projet ! C’est par ICI.

Et pour retrouver tout l’univers Pourquoi Princesse” , acheter leurs kits et partager vos idées, c’est par LA : 

SITE WEB 

FACEBOOK

INSTAGRAM

PINTEREST

TWITTER

Pour un monde de princesses qui rêvent en illimité ! Crédit photo : Charlotte Cohen

Il était une fois… 2019